Merci pour ces 65 propositions reçues pour l’appel à résidence de Station Flottante 2021 ! Et félicitations aux 5 projets retenus en résidence par le jury composé de Vincent Voillat, Antonin Fourneau, Rodolphe Alexis, Line Gigot, Ewen Chardronnet, Elsa Gregorio et Célia Coëtte.

Étant donné la qualité des propositions, l’équipe de programmation se réserve la possibilité d’inviter d’autres projets dans le cadre des événements organisés entre Longueil et Evry. Rendez-vous début juin pour l’annonce du programme complet de l’itinérance et de sa clôture accueillie par le festival Bellastock.

PROJETS SÉLECTIONNÉS

http://lastation.paris/category/station-flottante/

— Hors Flow (Lola Barrett, Joanne Samson et Fanny Testas)Projet de recherche et d’expérimentation autour de l’écoute et de la pêche comme expérience sensible et esthétique, “Hors Flow” évoque notre modernité liquide. Munies de cannes à pêche sonores et d’enregistreurs, Lola Barrett, Joanne Samson et Fanny Testas proposent des temps d’écoute et développent des compositions entre création sonore, documentaire et fiction.

— Cascade (Raphaël Bastide)Cascade est un programme de live-coding open source interprétant les éléments graphiques du web en son, permettant de composer et d’improviser en temps réel sur la base des matériaux sonores et visuels captés durant l’itinérance : photographies, sons enregistrés in situ…

— Croisements Mécaoliques (Nathan Lerat)”Croisements Mécaoliques” sont des fontaines mobiles qui détournent de leurs usages premiers des objets et hybrident les forces mécaniques et hydrauliques. Le mouvement de la fontaine génère l’énergie nécessaire à l’écoulement de l’eau, mettant en mouvement à la fois le contenant et le contenu. Au travers de dessins, de textes et de maquettes, il imagine les résultats possibles de ces innombrables hybridations.

— ZEITGEIST (Virgile Abela)Une perception transfigurée du paysage à l’allure d’un travelling cinématographique : Zeitgeist propose une expérience d’écoute inspirée du “deep listening” convoquant une harpe éolienne et le paysage bioacoustique fluvial. L’éolienne opère comme une antenne synesthésique, révélant les liens entre le vent, le son des canaux et le mouvement de la végétation le long des berges

.— Station H2O – [REPIRATE.E] (Plateforme Cycle.s – Jamika Ajalon, Timothée Nay, Eden Tinto Collins)Comment l’eau nous situe dans l’histoire et nous permet de rêver ? Laboratoire d’investigation autour des thèmes et questions que révèlent l’eau (cycles, hydroféminisme…), la plateforme œuvrera avec les moyens du bord pour constituer des synthèses scientifiques, théoriques et historiques sur les questions des corps minoritaires (non blancs, queer…) et des interrelations avec l’eau.